Turquie, le carrefour de deux mondes

Sur la carte du monde, il y a un pays ou l’espace et le temps semblent être coupés en deux. C’est la Turquie, située depuis des millénaires au carrefour de l’Europe et de l’Asie. La chose la plus intéressante, c’est que la double appartenance de ce pays est deux fois marquée: du point de vue géographique comme du point de vue spirituel.

Peu de gens savent que la Turquie se trouve parmi les premiers pays qui ont accordé le droit de vote aux femmes, même avant que certaines des démocraties occidentales le fassent. Aujourd’hui, le regard étranger découvre en Turquie ce mélange d’influences occidentales et orientales, de sa culture jusqu’au coutumes et aux traditions. Contrairement aux prejugés, la Turquie moderne, forgée par les premiers efforts d’un « Père de tous les Turcs », signifie non seulement le mercantilisme des bazars et des marchés, mais également un haut degré de tolérance. : Il y a toujours plusieurs Turquies qui s’étendent sous les yeux des visiteurs.

Les dimensions de l’espace turc, les sites naturels ou les stations touristiques, les traces d’une histoire qui commence il y a 10 000 ans, tout cela ne laisse pas au voyageur le temps de s’ennuyer. C’est sur le territoire de la Turquie actuelle que de puissantes civilisations anciennes ont laissé leurs vestiges fastueux: Les Grecs, Les Romas, les Byzantins, les Arabes et les Ottomans.

Les cités d’Ephèse, de Pergame, de Termessos, les ruines de la légendaire Troie où les braves guerriers chantés par Homer ont mesuré leur courage, l’ancien Halicarnasse (Bodrum) qui abrite le monument funéraire du roi Mausole et patrie de l’historien Herodote, Smyrne( actuelle Izmir), la cité de Homer, Istanbul, capitale culturelle de la Turquie et témoin des luttes religieuses qui ont séparé des civilisations tellement différentes, Antalya, « le pays de tous les peuples« … C’est tout un patrimoine culturel immense qui ne rivalise qu’avec la diversité et la richesse de la nature turque.

Bordé par quatre mers, la Turquie peut se vanter avec ses littorals et ses plages, mais surtout les paysages envoûtants de la « Terre des beaux Chevaux » attirent chaque année un grand nombre de curieux. Les gens viennent en Cappadoce pour voir les architectures presque fantasmagoriques forgées par les quatre éléments de la nature, mais aussi pour visiter quelques unes de 400 églises et chapelles datant de l’époque des premiers chrétiens.

Enfin, quand vous arriverez en Turquie, n’oubliez pas de vous réserver du temps pour jouir des délices culinaires spécifiques à une gastronomie aussi « mêlé » et diverse que sa culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.